Vers une communication bienveillante en famille

Parentalité bienveillante, empathie, communication non violente… Aujourd’hui, l’accompagnement des enfants recouvre un large éventail de notions qui peuvent servir à instaurer une meilleure entente entre les membres d’une même famille. Base de cela, l’approche Faber et Mazlish se concentre sur le dialogue pour résoudre et empêcher les conflits du quotidien.

Souvent l’urgence dans nos propres familles ne nous permet pas d’attendre des années pour par exemple correctement maîtriser la communication non violente. La méthode Faber et Mazlish peut s’avérer un outil utile qui nous permettrait d’apaiser rapidement nos relations avec les enfants et ensuite de nous diriger vers la CNV.

Une approche différente des relations entre parents et enfants

La méthode Faber et Mazlish met beaucoup l’accent sur l’écoute des émotions. Pour que les enfants se comportent bien, il faut qu’ils se sentent bien. Cette approche – appelée Parler/Écouter ou Faber-Mazlish – est un ensemble de principes, d’habiletés. Elle n’apprend pas aux parents à élever leurs enfants mais donne des outils pour communiquer avec eux.

Souvent la communication bloque dès les premières années de vie. Par exemple, l’enfant rentre fâché à la maison, en expliquant que le prof de gym n’a pas voulu qu’il participe à la séance parce qu’il avait oublié son short. Au lieu de lui dire : « Tu vois, tu oublies tout le temps tes affaires », il est proposé de lui dire : « Ça t’a déçu, ton cours de gym c’est important pour toi ». Or, plutôt que de nommer les émotions de l’ado, le parent est souvent dans leur négation, ce qui fait que l’enfant se bute, se plaint d’être incompris.

La première étape est donc d’apprendre à mettre des mots sur les émotions de l’autre. Cela se fait à travers des jeux de rôle, des mises en situation, de façon très ludique. Ensuite, d’autres habiletés aident les parents à amener les enfants à coopérer. Ce n’est pas l’obéissance qui est visée, mais leur collaboration. Par exemple, au lieu de dire à l’enfant : « Tu as encore laissé tes baskets devant la porte », le parent va dire simplement : « Tes baskets », ou : « Tes baskets sont devant la porte ». Ça a l’air simpliste, mais l’enfant peut savoir lui-même quoi faire. Or le parent, l’accompagnateur est souvent dans les accusations, ou même le dénigrement, ce qui ferme petit à petit la communication entre les enfants et les adultes.

Une communication plus consciente aujourd’hui entre parents et enfants

L’être humain aujourd’hui a davantage conscience de l’impact de ses mots, il est plus axé sur la bienveillance ; il est également conscient des difficultés des générations passées et ne souhaite pas les reproduire.

Être dans l’écoute des sentiments, c’est être dans l’humain. Les humains se ressemblent partout sur la planète. Les problèmes dans les relations adultes/enfants se ressemblent partout.

En finir avec les violences éducatives ordinaires

Il existe des moyens beaucoup plus efficaces que la punition, la soumission, la peur… lesquels ne fonctionnent pas, n’atteignent pas le but recherché. L’approche Faber et Mazlish amène les enfants à s’autodiscipliner, de façon à la fois ferme et aimante. Il ne s’agit pas de laisser les êtres humaines enfants prendre le contrôle, d’en faire des enfants rois ; il s’agit de leur transmettre et apprendre le respect mutuel, la communication respectueuse.

Ainsi, quand le parent, l’accompagnateur dit à l’enfant qu’il est fâché, il le ressent vraiment et l’exprime. Quand l’enfant fait des choses avec lesquelles l’être humain adulte n’est pas d’accord, il ne le laisse pas faire. Mais sa façon de lui exprimer ce qu’il a à lui dire va tenir compte du fait que c’est une personne humaine, qui a droit à l’erreur. Ensemble ils trouveront des solutions pour corriger la situation.

Les ouvrages

Best-seller des années 1980, Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent signé Adèle Faber et Elaine Mazlish, est un livre innovant, devenu un guide de communication entre les parents et leurs enfants, en se basant sur un des fondamentaux de l’accompagnement des enfants : l’écoute attentive des sentiments et des perceptions d’autrui.

Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent présente une manière d’interagir avec ses enfants dans la bienveillance et le respect. Parmi les possibilités offertes dans cette boîte à outils de communication, il est ainsi demandé aux parents de proposer des choix multiples plutôt que d’imposer, de le conforter dans ses espoirs raisonnables plutôt que d’anticiper une déception, ou encore de le motiver à persévérer en décrivant ses efforts de manière neutre.

Ainsi, la méthode Faber/Mazlish propose aux parents, aux grands-parents, aux accompagnants différents exercices et des mises en situation pour mieux comprendre les failles dans la communication au quotidien avec les enfants et les adolescents. Elle permet des prises de conscience par rapport aux habitudes de communications existantes et de les remplacer par des outils, plus aidants. Par le biais d’exercices concrets, cette méthode aide à découvrir de nouvelles habiletés qui permettent de dénouer des situations pénibles survenant au quotidien.

Nous prenons rapidement conscience, avec cette approche, que l’enfant est rempli de ressources. Même avec des petits bouts de chou de trois ou quatre ans, nous pouvons être surpris de voir que les solutions qu’ils évoquent sont plus adaptées, parce qu’elles viennent d’eux. Ce sont des choses auxquelles nous n’avions pas forcément pensé. C’est la même chose avec des adolescents et avec des adultes, peu importe l’âge. Ainsi, la notion de responsabilité, d’autonomie, de confiance est prise en compte dans le développement de l’être humain car éduquer c’est cela : rendre responsable, autonome, confiant ce qui permet de développer l’estime de soi.

Source : https://fabermazlish-aep.com/

Témoignage

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :